Accueil > À propos de nous

À propos de nous


Les fils de la Grand' Débâcle...

Depuis 1996, les membres du groupe La Grand' Débâcle ne se contentent pas d'exécuter sur scène que les musiques et les chansons qui ont transité en Beauce. Ils y présentent aussi tout le sens de la fête, inné chez les Beaucerons. Joyeux lurons tout comme leurs ancêtres, ces six musiciens perpétuent la tradition de ces légendaires soirées endiablées, reconnues de part le Québec tout entier. Un spectacle de La Grand' Débâcle est une invitation à une maison de campagne, un soir d'hiver ou de débâcle. Ils tassent pour vous les meubles, chauffent le poêle à bois, garnissent la table, remplissent vos verres et vous invitent à danser, chanter, rire et boire, et ce, dans le plus pur esprit beauceron!



Mythe ou réalité?

Une nuit de printemps sans lune. Une rumeur circule dans le village. La Chaudière, endormie tout l'hiver, sortira-t-elle de son lit? Les vieux ont prédit que le Mai, planté il y a quelques temps, doit disparaître bientôt. Les riverains attendent, fébriles, à l'écoute du moindre signe de réveil.

Vers la mi-nuit, des craquements se font entendre, légers, cadencés. Dans la communauté, on est sur le qui-vive. Et le rythme s'accentue, toujours plus fort, toujours plus présent. Soudain, mêlé aux tambourinements des glaces, on entend, mais ce n'est pas sûr, comme le son d'un violon et d'un accordéon. Puis, au travers la tourmente, une guitare qui bat la mesure. Des entrailles de la rivière surgissent d'énormes blocs gelés qui descendent, emportés par les rapides. Au sommet de l'un d'eux, on distingue la silhouette de six hommes, six musiciens - des fous dit-on - qui accompagnent de leur musique endiablée tout ce fracas. Leurs notes s'accordent avec les battements de la rivière déchaînée.

D'une force toute contenue, ces flots bouillonnants viennent déposer cette estrade de givre sur la rive délavée. Puis, noblement, la rivière se retire. Et ces musiciens, comme portés par l'élan du rythme fluvial, poursuivent de plus belle leurs chansons et leur musique, tant et si bien que tous les esprits et les feux-follets de la région se donnent rendez-vous sur les lieux de la débâcle. Et ils chantent, et ils dansent, et ils font des rondes lumineuses. Cette féerie se manifeste ainsi toute la nuit.

Au petit matin, la rivière revient chercher ce que la veille elle avait laissé. Tout doucement, la musique s'estompe... En regardant en aval, les villageois murmurent : « La Grand'Débâcle est passée! »
.


  Haut